Les travailleurs de l’autoroute Ila Touba sont dans une colère noire. Ils menacent de perturber la circulation sur l’autoroute durant la période du Grand Magal.

« Nous avons déposé notre préavis de grève depuis le 10 août et il prendra fin le 09 septembre à quelques encablures du Magal. Nous nous donnons le droit de ne pas dévoiler la suite. Mais nous irons et ferons tout ce que le droit nous donne », alertent les camarades de Alpha Diaw, président du collectif des travailleurs de l’autoroute Ila Touba.

Cependant, il souligne qu’ils ont rencontré le patriarche de Touba et d’autres autorités qui résorbent le passif social avant de faire face à la presse, leur dernier recours. « Nous avions rencontré le Khalife général des mourides qui nous a demandé de faire tout ce que le droit nous donne, nous avons rencontré le Médiateur de la République et d’autres autorités pour régler notre problème », a dit M. Diaw.

Lire aussi  Touba : recrudescence des cas de paludisme

En point de presse ce mercredi 24 août 2022, ils ont tenu à alerter l’opinion pour manifester leur courroux. « Nous réclamons la réintégration des 16 agents licenciés, nous réclamons nos droits. Depuis 04 ans, nous sommes toujours en CDD. Ce qui est cocasse, c’est des Sénégalais qui exploitent les travailleurs. Nous réclamons des heures supplémentaires impayés durant ces trois ans. Les cotisations à l’Ipres aussi à coût de milliards n’ont jamais été reversées.

Selon le président du collectif, ce sont plus de 465 jeunes qui travaillent et sont embauchés par différentes entreprises…