Face à l’apparition de la pandémie de la Covid-19 en 2020 au Sénégal, beaucoup de restrictions ont été imposées. A Touba, les organisateurs du grand Magal de Touba avaient revu à la baisse le nombre d’accréditations accordées à la presse.

«La Covid a fait que nous avions diminué le nombre, car en temps normal, on était à mille. Cependant, durant les deux années passées, on en avait autorisé trois cents. Chaque année, on va augmenter le nombre jusqu’à ce que l’on ait les mille journalistes que nous avions l’habitude de recevoir à Touba durant le Magal. Pour cette année, nous attendons 500 journalistes»
, a annoncé le président de la Commission culture et communication du grand magal de Touba.

Lire aussi  Serigne Mountakha Mbacké exige des excuses de l’Inde

Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Gaïndé Fatma était l’invité de Mamoudou Ibra Kane dans l’émission « Jury du dimanche », ce 28 avril, sur iRadio.Le nouveau député a, par ailleurs, fait remarquer que pour un meilleur fonctionnement de la commission communication, une innovation a été apportée. «Nous avons fait appel à des spécialistes pour nous accompagner. C’est ce qui nous a permis d’avoir ces résultats importants».