N’eût été l’intervention des policiers du commissariat de Ndamatou, le pire se serait produit , ce samedi, à Touba. En effet, les inondations ont provoqué des affrontements entre habitants de deux quartiers.

Au cours des échanges de jets de pierres, des blessés légers ont été dénombrés dans les deux camps, selon des informations recueillies par Seneweb.

Les agents du commissariat de Ndamatou ont dû jeter des grenades lacrymogènes pour disperser la foule.

Que s’est-il passé précisément ?

Pour freiner le ruissellement des eaux pluviales venant d’autres endroits, les habitants du quartier Serigne mourtalla Touba mosquée ( guiranéne) ont mis place un barrage au niveau d’une artère. Ils ont jalonné des sacs remplis de sable sur la place en vue de se protéger des inondations.

A cet effet, les eaux pluviales sont stagnantes au niveau de ce point bas. Mais les populations du quartier Keur Niang ont exigé la levée de ce barrage. Les parties se sont affrontées ce samedi jusqu’à l’intervention de la police.

Lire aussi  Magal 2022 : Risque de pénurie d'eau à Touba pour cause de grève

Les populations de Touba pataugent dans les eaux, leur maire Abdou Lahat Ka introuvable

Suite aux échauffourées qui ont occasionné des blessés, la tension est toujours vive à Ñari Pneu. Selon les sinistrés, le maire de Touba Abdou Lahad Ka avait promis de résoudre ce problème opposant ces deux quartiers. Mais l’édile n’a pas respecté, disent-ils, son engagement depuis plus d’un an. Et le maire de la capitale du mouridisme n’a pas mis le pied sur place pour compatir avec les sinistrés.